l'histoire de parents heureux mais fatigués...

Les premiers pas de Luca et Delphine, co-fondateurs de Ma Bonne Fée.

À la naissance de leur fille June, Luca et Canelle, nouveaux parents, se sont vite sentis dépassés par la situation. Après avoir vécu un merveilleux accouchement et un séjour en maternité très entouré, le retour à la maison a été compliqué : désemparés face aux pleurs inexpliqués, les réveils nocturnes, l'accumulation de la fatigue et le baby blues...
De plus, Luca devait partir à l'étranger pour une mission deux semaines après la naissance de June et Canelle se sentait incapable de gérer la situation seule. Ils ont alors trouvé avec l'aide de leur belle-sœur - et après une recherche longue et exhaustive - une nurse de nuit. L'expérience a été tellement incroyable que Margot, leur “bonne fée” est restée avec eux jusqu'au premier mois de leur fille. Margot leur a permis de se reposer, de récupérer de l'accouchement et leur a apporté un soutien psychologique important.
Leur Fée les a aussi aidés pour les soins du bébé et rassurés dès que qu’ils pensaient que quelque chose n'allait pas avec June. En s’apercevant que la recherche et l'accès à une nurse de nuit n'était que trop peu répandue, ils ont donc décidé de créer une plateforme pour mettre en relation ces Bonnes Fées avec des parents pour qu'ils puissent aussi comme eux, vivre ce moment unique dans les meilleures conditions.

Pendant ce temps, Delphine est en congé maternité, pour la deuxième fois en deux ans...
Pierre-François et elle sont les heureux (mais épuisés) parents d’Augustin et Louise.
Elle découvre ce service par hasard à la télé (sur l’émission bien connue de la parentalité, La Maison des Maternelles) lorsque Louise a 6 semaines, en plein mois de novembre, complètement au bout du rouleau... et se fait offrir quelques nuits par ses beaux-parents. Elle adore le concept et passe le cap de la culpabilisation : son seul regret, c’est de ne pas avoir eu cette aide ponctuelle à la naissance d’Augustin, son premier !
En parallèle, Delphine réfléchit à sa reconversion professionnelle. Avoir 2 enfants de moins de 2 ans et monter sa boîte, cela lui semble un beau challenge à relever pour 2018... son nouveau bébé en fait ;) Quand elle se rend compte que Luca cherche un(e) associé(e), elle n’hésite pas une seconde.
Un mail, un coup de téléphone, un café, la voilà embarquée à son tour dans l’aventure !