Grossesse au travail : comment éviter le stress ?

Vous vous dites que vous allez bloquer certains dossiers ou en retarder certains...
Le stress de l'annoncer trop tôt ou trop tard ? Notre conseil ? parlez-en dès le début à votre parton, à l'approche du 4ème mois par exemple. Cela permettra à tout le monde de bien s'organiser en amont, et de vous décharger / déstresser. Il est important de prendre rendez-vous pour lui annoncer. Selon vos relations, il peut être nécessaire de le notifier par écrit (recommandé avec AR). 

yoga-3053488_640.jpg

2ème trimestre de grossesse : le boulot version zen

Les bouleversements hormonaux dûs à la grossesse ne représentent pas une difficulté à vos activités professionnelles, sauf en cas de complications pour certaines, qui dans ce cas sont médicalement suivies. Apprenez à gérer votre stress, vous serez sans doute plus sensible. Tous les exercices qui mettent en jeu la respiration, sont les bienvenus (yoga, relaxation). En revanche, soyez prévenue, vos émotions peuvent être mises à rude épreuve et vous risquez de moins bien les gérer.

 

love-1237394_640.jpg

3ème trimestre de grossesse : aménager son travail

Le troisième trimestre est souvent le plus difficile. Votre enfant prend de plus de place et les alertes physiques sont plus nombreuses. Il faut donc travailler différemment. 

Le maître-mot est d'écoutez votre corps : observez quand vous avez des coups de pompe, et prévoyez des micro-siestes si c'est possible.

 

Soyez à l'écoute de vos émotions et de votre moral, qui en disent long sur votre état de stress lié à la grossesse.

Programmez des temps de pause, pour vous recharger et vous détendre. Une mini-pause toutes les 1 h 30 est idéale. Au programme : auto massages, étirements, respiration…

Ne sautez jamais de repas, même si le rythme de votre travail est effréné. Profitez du "lunch-break" pour marcher un peu, si vous pouvez.

woman-1284353_640.jpg

La maternité arrive : apprendre à décrocher

Quand on est une bosseuse, se préparer à quitter le bureau pour 16 semaines n'est pas si facile. Votre nouvelle priorité, à présent, c'est vous et votre futur bébé. Quelques jours avant la date officielle de votre congé, pensez-donc à préparer cette transition de manière douce. Une étape essentielle pour éviter tout stress de dernière minute (dossiers pas à jour pour votre remplaçant, missions à terminer…).

Nous vous souhaitons une belle grossesse !