Les 10 astuces pour vous sauver de l'enfer des coliques

Coliques de bébé : c’est quoi ?

Les coliques de bébé désignent les pleurs intenses, accompagnés de ballonnements et de gaz, dont sont victimes certains nourrissons, par ailleurs en parfaite santé.

Si votre bébé se tortille dans tous les sens en hurlant, s’il s’étire, et s’il replie ses jambes pour ensuite les déplier, il y a alors de fortes chances qu’il souffre de ce que l’on appelle des coliques.

Si vous avez des doutes, votre médecin saura vous le confirmer. N’hésitez pas à le questionner.

Coliques de bébé : les causes

Des pistes sont explorées mais aucune ne remporte pour l’instant l’adhésion unanime des professionnels de santé.

Parmi les hypothèses, les scientifiques s’interrogent notamment sur le niveau de maturité de l’intestin, sur l’air avalé par les bébés en tétant, sur d’éventuelles intolérances alimentaires.

Dernièrement, une équipe de chercheurs a mis en évidence l’action de certaines bactéries dans la survenance de coliques chez les nourrissons. 

Contre les coliques de bébé : 10 astuces

 Aucun parent digne de ce nom ne peut rester insensible face à la douleur que semble vivre sa progéniture. Parallèlement, dans ces moments-là, les cris stridents et continus de bébé peuvent rapidement venir à bout de parents pourtant bien constitués. Pour toutes ces raisons, nombre de parents sont à la recherche de solutions. 

 

 

auxiliaire-de-puericulture.jpg

OFFREZ-VOUS UNE NUIT DE SOMMEIL

MABONNEFEE.COM

 

1 | Instaurez une atmosphère apaisante

Les coliques font crier le bébé. Ses pleurs vous énervent. Votre stress l’angoisse. Et c’est la spirale infernale. Or, votre bébé compte sur vous pour le rassurer et l’apaiser. Privilégiez le peau à peau, portez-le en écharpe, baignez-le, chantez-lui des berceuses, parlez-lui doucement.

2 | Baladez LE bébé sur votre avant-bras

C’est sans doute l’une des astuces les plus répandues : installez bébé à plat ventre sur votre avant-bras, sa tête dans votre main, les jambes et les bras pendants. Promenez-vous calmement en le balançant doucement. 

3 | Massez LE bébé

Cette solution est souvent évoquée par les professionnels de santé. Avec deux doigts, réaliser des mouvements circulaires sur le ventre de bébé pour le soulager.

5 | Essayez l’osthéopathie

Certains le préconisent, d’autres le déconseillent. Le recours à l’osthéopathie divise. Ici, nous avons décidé de franchir le pas. Au bout de deux séances, nous avons constaté les premiers effets. Mais attention, ne vous attendez-pas à résoudre complètement le problème grâce à un osthéopathe, et choisissez-le soigneusement.

6 | Placez une bouillotte sur son ventre

Voilà une des rares solutions que nous n’avons pas essayée : poser une bouillote tiède sur le ventre de bébé contribuerait apparemment à calmer les ballonnements et à réduire les douleurs. Vous pouvez aussi essayer le coussin de chaleur avec des petites de cerises.

7 | Faites-lui faire son rot

On dit aussi que le rot aurait une influence non négligeable sur la survenue des coliques. Raison pour laquelle il serait nécessaire de prendre le temps d’aider bébé à évacuer après chaque repas, en le portant sur votre épaule par exemple. Mouais… En même temps, ça ne mange pas de pain d’essayer !

8 | Placez-le en position verticale pendant la tétée

Pour éviter que bébé n’avale trop d’air pendant la tétée, certains spécialistes conseillent de l’installer dans une position aussi verticale que possible au moment du repas. Dans le même genre d’idée, optez

9 | Donnez-lui de l’eau sucrée

L’eau sucrée aurait également des vertus apaisantes contre les coliques de bébé. C’est en tout cas ce qu’auraient découvert des médecins britanniques. Il suffirait de faire bouillir une demi-cuillère de sucre en poudre dans 20 ml d’eau avant de laisser refroidir. A servir à bébé dans une pipette, sans dépasser deux doses par jour !

10 | Evitez le lait de vache

Les coliques d’un bébé allaité pourraient trouver leur origine dans un aliment mangé par la mère. En ligne de mire : le lait de vache et les produits laitiers (beurre, yaourts, fromages…). Arrêtez-les pendant quelques jours. Si vous constatez une différence, vous persévèrerez dans ce sens, sinon il faudra trouver autre chose !